9 janvier 2020 Emilie Sébert

Les tendances tech à suivre en 2020

Nouvelle année, nouvelles tendances tech… Chaque année, le cabinet Gartner d’un côté et GP Bullhound de l’autre, banque internationale d’affaires et de conseil dans le secteur technologique, dressent les tendances tech qui vont marquer l’année à venir.
Gartner et GP Bullhound sont bien connus pour ses analyses sur les grandes tendances technologiques. Cette année, encore beaucoup de nouveautés et des technologies déjà en cours de déploiement seront (selon Gartner) au centre de l’attention en 2020 et au cours des 10 prochaines années. 2020 verra notamment l’avènement de la 5G, de l’Edge Computing et de la suprématie d’Apple dans le monde de la téléphonie… Nous nous intéresserons également aux tendances du prochain CES de Las Vegas.

#1 Les 10 tendances tech à suivre selon Gartner

Gartner a publié en octobre 2019, ses prédictions en matières de tendances tech qui seront stratégiques en 2020 et pour les années à venir.
Les voici :
– L’hyperautomation : de plus en plus de tâches seront automatisées grâce à l’IA et le machine learning notamment dans des domaines qui requièrent habituellement une action humaine.
– La multiexperience sera la combinaison de l’utilisation des technologies AR et VR afin de créer des expériences totalement immersives.
– La démocratisation des technologies qui deviendront plus accessibles en termes d’usages et de coûts.
– L’humain augmenté : la technologie sera utilisée pour augmenter les capacités physiques et cognitives de l’être humain afin notamment d’améliorer la productivité des travailleurs.
– Plus de transparence pour retrouver la confiance. Dans un contexte de crise de confiance à l’égard de la technologie, accentué par les scandales liés aux données personnelles des utilisateurs, les organisations feront preuve de vigilance. La transparence et la traçabilité des données personnelles collectées seront des nejeux majeurs.
– L’empowered edge est l’augmentation du nombre de devices utilisés pour que l’information soit au plus proche, afin de réduire la latence.
– Le cloud distribué : les data centers physiques seront dématérialisés. Les services de clouds seront distribués depuis des localisations hors des data centers physiques du cloud provider, mais toujours contrôlés par le provider. Grâce au cloud distribué, les data centers peuvent être présents n’importe où.
– La prolifération des objets autonomes : l’IA sera de plus ne plus utilisée pour contrôler et déplacer les drones, les robots, les navires, etc. Que ce soit sur l’eau, l’air ou la terre, nous allons voir de plus en plus d’objets autonomes.
– Une blockchain plus « practical »: d’après Gartner il y a plusieurs phases dans le déploiement de la Blockchain. En 2020 nous sommes au stade « Practical Blockchain ». On peut s’attendre à des projets plus complets à partir de 2023.
– L’AI security : l’hyperautomation et l’essor des objets autonomes vont créer de nouvelles failles de sécurité, et donc de nouveaux besoins. L’AI devrait donc aussi impacter la sécurité, en étant utilisée pour défendre les systèmes, mais aussi pour les attaquer.

Retrouvez les tendances tech complètes en suivant ce lien.

#2 Les tendances tech selon GP Bullhound

Pour la 13ème année consécutive, GP Bullhound a dévoilé son rapport sur les 10 tendances et innovations qui impacteront l’industrie technologique en 2020.
Ce nouveau rapport, intitulé “Technology Predictions 2020”, révèle que l’IA sera au coeur du marketing.

L’IA refaçonne le marketing
L’IA aura un impact considérable dans des domaines clés tels que l’hyper personnalisation, la stratégie de marque et l’expérience de vente B2B.
L’IA va permettre aux marketeurs de mettre en place de nouveaux modèles d’acquisition d’utilisateurs tout en facilitant leur rétention au travers d’un engagement plus personnalisé grâce au “Predictive Lead Scoring”, aux campagnes complexes de sensibilisation et à l’investissement dans du contenu dynamique.

La révolution de la 5G
Cette dernière sera l’avancée technologique la plus impactante de 2020 et révolutionnera le domaine de la mobilité. A ce titre, les géants de l’industrie des télécommunications sont déjà dans les starting-blocks dans la course au déploiement du premier réseau 100% opérationnel. Les acteurs traditionnels tels que Qualcomm, Samsung et Huawei seront au coude à coude pour asseoir leur leadership dans ce secteur.

L’essor des data-lakes
En 2020, on va assister à la disparition des bases de données relationnelles au profit des “data lakes”. Ainsi les modèles traditionnels d’utilisation des données, de stockage ou encore d’analyse vont changer. En effet avec 80% des données actuelles non-structurées, les bases de données relationnelles ne sont plus adaptées pour être la méthode de stockage optimale.
A l’ère du Big Data et de l’IoT, les data lakes remplissent de nombreuses fonctions extrêmement importantes, les positionnant ainsi comme les nouvelles solutions de stockage pour les entreprises.

La prolifération de l’Edge Computing
A l’avenir, le Edge Computing offrira une troisième option aux structures traditionnelles des clouds privé et public grâce à une combinaison de traitement de données centralisées et décentralisées.
En 2020, il faudra s’attendre à ce que le nombre de startups et de PME fournissant ce type de services (calcul, réseau, infrastructure, cybersécurité…) augmente.
Ces acteurs chercheront à fournir une alternative viable aux solutions de cloud traditionnelles tout en défiant les acteurs établis : Amazon Web Services, Microsoft Azure et IBM Cloud.

Apple conserve une longueur d’avance
Avec sa puce A13 Bionic, la société définit déjà les features de la prochaine génération de smartphones.
Ces dernières, dépassant allègrement celles de ses concurrents, permettent au géant de la tech d’asseoir sa suprématie, grâce à l’utilisation et aux larges capacités du machine learning directement intégré dans l’OS.

Les vidéo games se la jouent streaming
Le jeu vidéo va toucher un public plus large grâce au streaming. Le modèle d’abonnement pour les jeux vidéo gagnera en popularité en 2020.
Selon Electronic Arts, les abonnés jouent 2,5 fois plus, passent 3,5 fois plus de temps devant leur écran et dépensent 3 fois plus d’argent que les non-abonnés. Les nouvelles plateformes telles que Stadia (Google) ou xCloud (Microsoft) seront parmi les plus gros acteurs l’année prochaine.

La technologie va permettre une adoption rapide de la RSE
L’adoption de logiciels, utilisant l’IA et la data, pour automatiser les processus liés à la charte RSE vont ainsi permettre à toutes les parties impliquées d’une entreprise de gérer leurs projets à partir d’un tableau de bord centralisé en temps réel.
Cela va offrir une valeur tangible à l’organisation dans son ensemble mais également un avantage concurrentiel significatif.

Le marché du SaaS impacté par l’IA
En 2020, les organisations choisiront des solutions SaaS d’IA verticale pour relever des défis commerciaux spécifiques plutôt que de tenter de déployer une IA horizontale dédiée aux outils IT. Ce changement de paradigme s’explique par le taux d’insatisfaction important des entreprises utilisant l’IA : en effet, 25% des entreprises dans le monde utilisant l’IA affirment avoir un taux d’insatisfaction de 50%.
Le manque d’expertise nécessaire et les attentes mal alignées ont été citées comme les principales raisons de l’échec. Une défaillance qui peut finir par coûter cher, être chronophage et nuire à la compétitivité à long terme.

Tout peut être offert “as-a-service”
En 2020, les entreprises commerciales continueront de changer leurs offres de produits et de services en pures modèles “as-a-Service”.
HP a récemment annoncé son plan de transition vers un modèle de ce type. La sosciété offre à présent à l’ensemble de ses clients ces solutions par le biais de modèles d’abonnement ou de “pay-per-use” afin de leur fournir de meilleures opportunités, plus de flexibilité et un meilleur contrôle.

Le rapport complet est disponible ici en téléchargement .

#3 Les tendances tech à suivre au CES Las Vegas 2020

La 5G entre dans une nouvelle décennie
La grande messe de la tech marquera cette année l’entrée dans la décennie de la 5G. Après la 4G déployée dans le monde entier dans les années 2010, cette nouvelle technologie de communication est présentée comme le nouvel eldorado des opérateurs télécoms, mais sa force de frappe va bien au-delà. En effet, la 5G va impacter l’Internet des objets, l’intelligence artificielle, le streaming et bien d’autres secteurs. Il faut dire qu’avec un dix fois plus de débit, la possibilité de connecter 1 000 fois plus de terminaux en simultané et une latence 10 à 100 fois meilleure qu’auparavant, la 5G offre de nouvelles opportunités.

La Smart City devient réalité
Avec l’arrivée de la 5G, le concept de Smart City va se concrétiser lors de cette prochaine décennie. Présentée comme la solution miracle aux maux de la ville moderne, la «ville intelligente» vise à mettre les algorithmes au service des citoyens pour créer des agglomérations urbaines connectées et durables. Mobilité, santé, qualité de l’air, gestion des déchets, consommation d’énergie… Tous les pans critiques de la ville d’aujourd’hui pourraient être surveillés et améliorés avec l’apport des nouvelles technologies.

Une médecine plus personnalisée et prédictive
Grâce à la 5G et aux montres connectées, le secteur de la santé va profondément changer pour révéler une médecine personnalisée et prédictive. La fin des années 2010 a vu l’essor de la téléconsultation. Cette dernière est amenée à s’étendre très largement dans les prochaines années pour simplifier aussi bien le quotidien des patients que celui des médecins. Cependant, il ne s’agira pas de la seule tendance qui bouleverser le secteur médical. La nouvelle décennie doit en effet permettre de se rapprocher de la médecine personnalisée et prédictive avec des outils et des services qui vont révolutionner le secteur.

La bataille des assistants vocaux
Une fois encore, le CES va être le champ de bataille des GAFA. Ces dernières années, Google, Amazon, Facebook et Apple étaient plutôt habitués à montrer l’étendue de leur puissance et de leurs progrès à l’occasion d’événements organisés par leurs soins. Cette fois, c’est donc à Las Vegas que Google, Amazon et Apple vont tenter d’impressionner les milliers de visiteurs du CES sur une segment bien précis : celui des assistants vocaux.

Apple is back
Le géant à la pomme est de retour au CES après 28 ans d’absence et c’est un événement ! La dernière fois que la firme de Cupertino était présente officiellement, c’était en 1992…
Décidé à rattraper son retard sur le marché des appareils connectés, Apple présentera dans la capitale mondiale du divertissement sa plateforme HomeKit, dédiée à la domotique, ainsi que des objets connectés dédiés contrôlables avec un iPhone… ou Siri.

La Chine discrète au CES sur fond de guerre commerciale sino-américaine
Après une année 2019 une nouvelles fois marquée par des tensions commerciales entre Pékin et Washington, la délégation chinoise sera moins impressionnante que les années précédentes à Las Vegas. Parmi les entreprises chinoises dans le viseur de Donald Trump, Huawei est celle qui a reçu les plus fortes sanctions pour des soupçons d’espionnage pour le compte du pouvoir communiste à Pékin.

Moins de cocorico au CES
C’est une première depuis 2013… Le nombre de start-up françaises présentes au CES de Las Vegas va diminuer. Aux débuts de la French Tech en 2013, 54 entreprises tricolores avaient fait le voyage jusqu’au Nevada. Un nombre qui n’avait cessé de grossir au fil des ans pour atteindre 200 entreprises en 2016, 365 en 2018 et 420 l’an passé. Pour amorcer la nouvelle décennie, il n’y aura pas plus de 300 start-up françaises cette semaine à Las Vegas. Cela reste néanmoins conséquent, puisque le CES accueillera au total cette année 4 400 entreprises provenant de 150 pays.

Tagged: